social
horlogerie
Partager cet article

horlogerie Richard Mille RM 56-01 Tourbillon Saphir : Au coeur de l’innovation

Date : 5 octobre 2014
Auteur :

Lors de sa première présentation au SIHH de 2012, la RM 056 a fait l’effet d’un électro-choc auprès de la communauté horlogère. Tout le monde fut sublimé par sa pureté, son mouvement aux finitions exemplaires et son boitier entièrement taillé dans du saphir. Cette montre en édition limitée à cinq exemplaires, emmena la maison Richard Mille au summum de la qualité horlogère. Mais Richard Mille ne compte pas s’arrêter de si belle, voulant toujours repousser les limites de l’horlogerie il dévoile en 2013 la suite de l’exceptionnelle RM 056 : la RM 56-01.

Le saphir comme matériau maître

Afin d’élaborer cette transparence exceptionnelle, la Maison Richard Mille a mis à profit sa très grande expérience de la squelettisation et de la construction de pièces en saphir acquise lors de la conception de la RM 018 Hommage à Boucheron et de la RM 056, le premier modèle de la gamme saphir. La platine est également en saphir et supporte intégralement le mouvement tourbillon à remontage manuel, apportant un maximum de luminosité avec heures et minutes, indicateur de réserve de marche et de couple respectivement à 11 et 2 heures, avec en plus un sélecteur de fonctions à quatre heures. Les ingénieurs ont également créé dans du saphir un pont de centre à la surface nervurée améliorant nettement sa résistance et sa légèreté ainsi que la roue de petite moyenne. Le calibre est assuré insensible aux écarts de température avec une excellente stabilité et des performances chronométriques hors du commun.

Un boitier usiné de patience

Son boitier est pour ainsi dire le même que celui de la RM 056 en ce qui concerne sa forme générale. Chaque composant (lunette, carrure et fond) est fabriqué à partir d’un bloc de saphir pur. Au total, ce ne sont pas moins de 40 jours d’usinage qui auront été nécessaires en faisant tourner une machine CNC spécialement achetée pour les RM de type 56, 24 heures sur 24 par la Maison Stettler, un spécialiste de ce matériau. Au final, le boitier adopte parfaitement la forme du poignet et est étanche jusqu’à 30 mètres via deux joints Nitril et est maintenu en place par 24 vis spline en titane grade 5.

Un bracelet tout aussi spécial

Le bracelet de la RM 56-01 n’en est pas moins issu de recherches via les meilleurs matériaux du moment. Richard Mille a dû collaborer avec Biwi SA pour élaborer l’Aerospace nano®, conçu à partir de nanotechnologies lui donnant une grande résistance et une transparence inégalée. Son comportement caoutchoutique et sa nature hydrophobique procure un touché soyeux et un confort optimal. Le bracelet de la RM 56-01 crée, à lui seul, une nouvelle classe de matériaux.

Conclusion

La RM 56-01 est le symbole regroupant tout le savoir et le génie de Richard Mille en passant par ses collaborations avec les meilleures entreprises du moment. L’usinage du saphir étant une opération très longue et délicate, la RM 56-01 ne sera produite qu’à cinq exemplaires au prix de 1,636,500 euros.

related news

l'actualité du luxe vient à vous