social
maritime
Partager cet article

maritime Rampant : La planche de surf la plus chère du monde

Date : 30 juillet 2014
Auteur :

Roy Stuart, un surfeur néo-zélandais a créé la planche de surf qui peut être considérée comme la plus chère du monde. Hormis son prix extravagant, cette planche est également composée de ses innovations techniques, dont son tunnel « Vort-X » et une dérive dont la conception fut inspirée de la baleine à bosse qu’il a nommé « BLEF ».

Rampant pourrait donc faire penser à beaucoup de personnes, elle a été conçue dans un souci purement esthétique. Seulement chaque planches créées par Roy Stuart sont nées d’une étroite association visuelle, technique et technologique. En effet, Roy n’a qu’une seule question en tête : « Quelle serait la meilleure planche de surf du monde si nous n’avions aucune limite ? »

LION
Et sa réponse fut « Rampant », ce nom lui a été donné car son créateur soutient que la planche se déplace d’une manière libre et sans retenue.
Elle est faite en Paulownia, un bois que l’on trouve essentiellement en grande partie en Chine et est décorée sur sa face avant par un lion en or.
Le processus de conception commence (et se termine) avec le génie hydrodynamique. Une manipulation complexe et réfléchie sur l’étude de la vitesse de la planche par rapport aux fréquences ondulatoires des vagues. Ce processus est dépourvu de toutes considérations esthétiques, c’est du génie pur.

Best-surfboard-fin
Afin de répondre aux contraintes liées aux vagues, Roy Stuart et son équipe ont donc innové en concevant le système Vort-X : ce demi-cercle créant un tunnel dans l’eau, donne une meilleure maniabilité et de plus fortes accélérations avec une vitesse accrue.

BLEF
L’autre innovation est la dérive inspirée de la nageoire pectorale de la baleine à bosse, qu’il a baptisé « BLEF » (pour Bumpy Leading Edge Foils). Roy Stuart a mis au point ce modèle avec la société néozélandaise « Palmer Designs and Manufacturing » spécialisée dans le design industriel et l’impression 3D. Ces dérives sont composées de polycarbonate, un matériau retenu pour sa souplesse et sa résistance. Elles peuvent être montées sur n’importe quelle planche standard et sont déjà en vente dans le commerce.
Cette œuvre d’art est vendue au prix de 1.3 millions de dollars.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

related news

l'actualité du luxe vient à vous