social
art
Partager cet article

art Marcus Jansen « Power Structures » : La nouvelle exposition évènement chez Almine Rech

Date : 1 janvier 2021

La galerie Almine Rech est fière de présenter, dans ses locaux parisiens, la toute nouvelle collection de l’artiste New-Yorkais Marcus Jansen, intitulée « Power Strcutures ».

Après avoir récemment annoncé la nouvelle collaboration entre l’artiste et la galerie, Almine Rech vient de présenter « Power Structures », la nouvelle composition signée Marcus Jansen et visible pour ce début d’année 2021 au sein de la galerie parisienne.

Cette exposition, comme tout le travail de l’artiste, s’appuie sur le parcours de vie de ce dernier et de ses différentes influences, sa vision du monde et de la manière dont il réussit à exprimer tout cela à travers son art. Son enfance New-Yorkaise passée dans les quartiers du Bronx et du Queens a forgé son caractère, avant de découvrir sa passion créative à Mönchengladbach, en Allemagne, où il suit des études artistiques et découvre la culture européenne et son mode de vie.

C’est cette complexité, cette diversité dans son apprentissage de la vie qui donne à son art ce côté si unique, avec ses différentes représentations à la fois familières mais si éloignées de ce que l’on peut concevoir. Avec son art, l’artiste y trouve un moment de dénoncer les dérives de ce monde : la guerre, la cupidité, la propagande et la structure du pouvoir actuel dans les différents Etats…

« Mon travail a toujours pour but de défier l’intellect dans un climat actuel qui est pourtant anti-intellectuel, cela en composant des compositions maladroites construites comme un puzzle que chacun peut interpréter à sa façon, mais qui forcent à engager son esprit critique » Marcus Jansen.

Pour sa première exposition personnelle chez Almine Rech Paris et son grand retour sur les terres Européennes, l’artiste y expose ses portait sans visages, terrain qu’il explore depuis 2011. Le climat contestataire actuel palpable aux quatre coins du monde se ressent à travers cette série, qui se veut aussi universelle que possible. Ainsi, l’artiste cherche avant tout à donner une conscience visuelle aux luttes sociales du monde, clairement politique mais dénuée de références explicites à la contestation de ses figures, bonnes ou mauvaises.

« Comme la plupart de mes œuvres, celles-ci sont aussi des réponses intuitives à la vie d’aujourd’hui, enracinées dans le questionnement des structures humaines de pouvoir, politiques et économiques et de la façon dont les structures de pouvoir fictives sont capables d’orienter l’humanité, voire de filtrer nos décisions en réaction à des problématiques purement humaine« .

Du 16 janvier eu 27 février 2021, venez découvrir cette exposition unique au sein de la galerie Almine Reich Paris (64 Rue de Turenne, 75003 Paris), de 10h jusqu’à 18h.

related news

l'actualité du luxe vient à vous