social
mode-femme
Partager cet article

mode-femme Chanel Printemps – Été 2019 : La plage signée Chanel

Date : 3 octobre 2018
Auteur :

Chanel, sous la direction de Karl Lagerfeld, ne cesse de nous impressionner. Non pas par des créations dégantés mais plutôt par des décors à couper le souffle: création d’un gigantesque bateau pour la collection croisière ou encore reconstitution d’une rue parisienne pour le défilé automne/hiver. Pour cette collection printemps/été, Karl Lagerfeld et son équipe nous présentent, aussi simple que cela puisse être, une plage. Presque trop facile mais personne ne s’y était jamais aventuré, du moins pas de cette façon. Et c’est ça que l’on aime chez Chanel, l’audace folle et la simplicité du moment.

Le défilé se déroulait bien évidemment au Grand Palais où des tonnes de sable ont été amener directement d’une carrière de Normandie pour la recréation de la plage de Silt, la plage la plus pure d’Europe. Ont donc pris place au coeur de notre belle capitale, sable, fausses vagues et pontons authentiques. Les mannequins avaient donc pour runway la sublime plage, pieds nus sur  le sable, elles marchaient dans l’eau. Une ambiance nous rappelant le défilé LE GADJO de Jacquemus qui avait réalisé son premier défilé homme sur une plage marseillaise.

Comme l’explique Bruno Pavlovsky, président de l’activité mode de Chanel, cette nouvelle collection nommée Coco Beach est principalement destinée aux magasins de bord de mer. C’est pour cela que cette collection se concentre essentiellement sur le Beach Wear. Et ce n’est pas la première fois que Chanel va à la plage. Effectivement Karl Lagerfeld avait déjà fait une collection similaire nommée Tuba & Tweed en 1991.

La femme Chanel de cette collection est libre. Elle est insouciante et semble heureuse. La collection reflète bien cette idée. Nous retrouvons beaucoup de robes, aux différentes matières et  motifs. Nouveautés de cette collection, des imprimés Coco Beach avec parasols. Déclinés sur des robes, des hauts et des maillots de bain. On y retrouve aussi des inspirations provençales. La première partie du défilé se concentre sur le tweed. Matière iconique de chez Chanel, il est ici travaillé sur des vestes oversizes style années 80’s et des robes de plage, souvent associé à une épaisse dentelle bleue. Même dentelle que l’on retrouve plus loin dans la collection, sous forme de pantalon ou de veste. Le crop top en cachemire est aussi présent, dans toute sa simplicité.

Concernant les couleurs, on retrouve beaucoup de couleurs pastel: du rose, du jaune, du vert. Bien évidemment, du blanc et du sable, qui ont chacun leur propre segment dans la collection. La dernière partie du défilé se compose d’une quinzaine de robes noires, à paillettes ou en tules. Dans cette partie, nous les fameux shorts de cycliste, grande tendance de cette Fashion Week, toutes villes confondues.

Pour ce qui en est des accessoires, on peut dire que Karl ne fait jamais rien à moitié. Le thème de la plage étant poussé jusqu’au bout, on y trouve des sacs en forme de ballons, de coquillages, des sacs en osier ou encore en éponge. Les chaussures, portées à la main par les mannequins sont de simples sandales avec un petit talon. Elles se déclinent en différentes couleurs.

On peut ajouter un hommage aux années 90’s avec la présence de Pamela Anderson, reine de la plage. Mais elle n’est pas la seule référence. En effet, de par les couleurs, les coupes ou encore l’ambiance générale, on peut très vite se rentre compte de l’arrière tond 90s. Petit clin d’eye à Karl Lagerfeld qui à la suite de cette évocation à rétorqué: «  When did you say that was, the ’90s? I wasn’t born! »

related news

l'actualité du luxe vient à vous