social
art
Partager cet article

art Oscar yi Hou « Crane Seeking Comforts » : L’artiste s’expose à la galerie T293 au sein du projet « Also on View »

Date : 22 avril 2021
Auteur :

Du 10 avril au 11 mai, découvrez la première exposition en Italie de l’artiste Oscar yi Hou, équilibre parfait entre l’art occidental et oriental.

Après l’exposition « Papers » par Ethan Cook, la galerie T293 poursuit son projet « Also on View » avec la troisième exposition signée cette fois-ci par le jeune artiste Oscar yi Hou. « Crane Seeking Comforts », première exposition de l’artiste en Italie, présentera 8 peintures à l’huile sur papier qui symbolise une forme d’hybridation entre l’iconographie occidentale et orientale.

Né et élevé à Liverpool d’immigrants cantonais, yi Hou a forgé son imaginaire créatif grâce à son éducation diasporique. A travers ses œuvres, l’artiste joue avec l’éloignement de son origine « étrangère » – l’Orient mythique – établissant une déclaration « d’altérité ». Le format vertical de cette série d’œuvres, rappelant les rouleaux suspendus, à côté de son utilisation technique du pinceau sec noir, témoigne de son profond intérêt pour l’iconographie est-asiatique. Dans le même temps, il est également captivé par les symboles américains tels que l’étoile du shérif, les chapeaux de cow-boy et les graffitis urbains de New York. En combinant harmonieusement ces deux mondes visuel et culturel, yi Hou évoque un séduisant dialogue visuel autobiographique entre l’Orient et l’Occident.

Crane Seeking Comforts s’appuie sur une mythologie complexe d’iconographie et de symbolisme. Le prénom chinois de Yi Hou fait référence à un idiome qui implique un oiseau – en tant que tel, les oiseaux qui apparaissent tout au long de sa pratique sont des personnifications de lui-même. Dans IMUUR2, alias: Cowboy Crane , il se représente dans les marges comme des grues à couronne rouge, des oiseaux traditionnellement de bon augure en Extrême-Orient. Dans d’autres œuvres telles que Twobird, alias: Copulation ou Taijitu, alias: Cruising , les pigeons sont métonymiquement utilisés pour aborder et incarner un récit original, peu commun. Dans d’autres œuvres, telles que Sphincter, alias: Two-Pines ou Moonmad, alias: Cranekiss, les poèmes écrits par l’artiste lui-même se transforment en compositions hautement symboliques et quasi mythologiques. Pour ces poèmes-images, yi Hou remixe la forme du poème calligraphique chinois classique avec son utilisation de l’écriture anglaise, entrecoupée de ses symboles de marque d’étoiles de shérif et de perles bouddhistes.

Dans sa pratique, Oscar yi Hou évoque l’ancienne tradition chinoise des «Trois Perfections», classiquement utilisée pour marquer la fusion d’un poète, d’un peintre et d’un calligraphe en une seule œuvre. En mélangeant le langage à la fois en tant que sujet et en tant qu’objet, tout en décrivant des représentations expressives de son monde vécu en tant qu’homme queer, Crane Seeking Comforts présente un aperçu nuancé de l’état diasporique postmoderne du 21e siècle.

Du 10 avril au 11 mai 2021, venez découvrir cette exposition au sein de la galerie T293 de Rome et à travers la galerie de photos ci-dessous.

Credits : ©T293 Gallery

related news

l'actualité du luxe vient à vous