social
horlogerie
Partager cet article

horlogerie Vianney Halter « Deep Space Resonance Tourbillon » : Quand les lois de la physique rencontrent l’horlogerie

Date : 15 janvier 2021
Auteur :

Née en 1998, l’horloger suisse Vianney Halter a présenté la Deep Space Resonance, un garde-temps innovant et rétro-futuriste.

Alors que le marché horloger de luxe voyait arriver les montres à quartz à (très) grands pas, certaines manufactures ont rivalisé d’ingéniosité pour proposer des modèles pouvant aller au-delà des avantages -principalement financiers- qu’offrait cette technologie. En véritable fer de lance, la manufacture Vianney Halter s’est alors donnée une mission : repousser les lois de la physique horlogères en créant des modèles encore jamais vus.

C’est en gardant cet esprit novateur et avant-gardiste que la Deep Space Resonance est née (ou autrement appelée DSTR pour Deep Space Tourbillon Resonance). La montre s’articule autour de trois axes et est équipée d’un mécanisme de couplage acoustique intégrant deux balanciers fonctionnant sur le principe de résonance acoustique. Avant tout, le garde-temps joue avec les lois de la physique ondulatoire, à savoir le principe selon laquelle la lumière n’est que le résultat d’un déplacement ondulatoire.

Pour en arriver à un tel résultat, les ingénieurs horlogers ont du non seulement concevoir des composants extrêmement prévis et légers -0,6 g exactement pour les 162 composants de la cage des deux balanciers, qui tournent sur leur axe en respectivement 30 mn (berceau), 6 mn (traverse) et 60 secondes (cage)- mais aussi repenser totalement l’affichage de l’heure. Ainsi, le principe se repose sur celui des pieds à coulisse : on y lit l’heure et les quarts d’heure à douze heures (partie supérieure du disque), mais les minutes se précisent autour de six heures.

Vendue $972000 (soit plus de 800.000€), découvrez l’extraordinaire Deep Space Resonance Tourbillon par Vianney Halter au travers de la galerie de photos ci-dessous.

related news

l'actualité du luxe vient à vous