social
mode-femme
Partager cet article

mode-femme Saint Laurent renonce aux calendriers officiels des Fashion Weeks 2020

Date : 27 avril 2020

En pleine crise sanitaire mondiale du Covid-19, le monde tourne au ralenti et l’industrie de la mode n’est pas épargnée. Après l’annulation des Fashion Weeks Homme en juin et Haute Couture en juillet, l’avenir de l’industrie semble particulièrement incertain.

Sans attendre de précisions de la part de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode concernant la fashion week parisienne de septembre, l’enseigne française de luxe Saint Laurent, sous la direction d’Anthony Vaccarello, a annoncé ce matin dans un communiqué se retirer du calendrier officiel de la semaine de la mode Parisienne de 2020. 

« Conscient de la conjoncture actuelle et des changements radicaux qu’elle induit, Saint Laurent prend la décision de repenser son approche au temps et d’instaurer son propre calendrier. 

Aujourd’hui plus que jamais, la marque contrôlera sa périodicité et légitimera la valeur du temps, à son rythme, tout en privilégiant le rapport aux personnes et à leur quotidien. 

De ce fait, Saint Laurent ne présentera pas ses collections dans le cadre des calendriers officiels de l’année 2020. Saint Laurent décidera de son agenda et ses lancements suivront un plan optimisé et guidé par les besoins de la créativité. »

Initialement associé aux saisons, le rythme de production dans l’industrie de la mode s’est intensifié depuis ces dernières années. Cette cadence emblématique de la Fast-fashion a gagné l’ensemble du secteur. Les enseignes du luxe suivent le pas en proposant non plus deux, mais quatre collections par an sans oublier les pre-collections, collaborations, lignes croisières et capsules. L’industrie de la mode ne cesse de s’adapter aux nouvelles habitudes de consommations.

L’absence des marques Jacquemus, Courrèges et Acne Studios des défilés de février 2020 est la preuve d’une course à la nouveauté impossible à suivre pour tous le monde. L’épidémie du coronavirus serait-elle initiatrice d’une nouvelle ère ? Il ne serait pas surprenant que Saint Laurent soit le précurseur d’une nouvelle mode. 

De son côté, Londres a déjà trouvé une alternative. Le British Fashion Council, fédération de la mode anglaise, a choisi de miser sur une Fashion Week dématérialisée dès juin prochain. Entièrement numérique et non-genrée, cette semaine de la mode anglaise sera accessible en ligne par tout le monde. Une initiative inédite pour une des quatre grandes capitales de la mode et qui devrait marquer un tournant important dans le fonctionnement habituel des Fashion Weeks.

related news

l'actualité du luxe vient à vous