social
horlogerie
Partager cet article

horlogerie RM 74-01 et RM 74-02 : Quand la science horlogère et l’élégance ne font plus qu’un

Date : 27 mai 2021
Auteur :

Les deux nouveaux modèles signés Richard Mille, les RM 74-01 et RM 74-02, se veulent à l’image de la manufacture horlogère : techniques et séduisantes.

Grâce à une approche horlogère sans concession, la manufacture Richard Mille a pu, au fil des années, développer des montres à la technicité incroyable et ne se fixant aucune limite. Les deux nouvelles créations signées de l’horloger franco-suisse offrent deux nouvelles expressions pour le calibre automatique tourbillon manufacture.

Se caractérisant par l’habillage de leurs boîtiers mais aussi des platines et des ponts, les RM 74-01 et 74-02 embarquent chacune un calibre spécifique : le CRMT6 pour la première et CRMT5 pour la seconde. Si les deux modèles possèdent des similitudes visibles à l’œil nu, c’est en s’immisçant ans l’intimité de la montre que l’on peut distinguer toutes les spécificités de ces deux garde-temps.

La RM 74-01 présente une lunette et un fond en Cermet gris venant coiffer une carrure en titane grade 5. De longues années de développement ont été nécessaires aux équipes Richard Mille et au groupe IMI, spécialisé dans les microtechniques, pour obtenir l’application horlogère du Cermet gris. Le respect de la norme européenne REACH, destinée à protéger la santé et l’environnement contre les risques liés aux substances chimiques, imposait d’exclure le nickel et le cobalt généralement utilisés comme liant dans ce type d’alliages à base d’une matrice métallique de zircone renforcée par de la céramique haute performance. La solution pour obtenir un matériau homogène sans altérer les qualités respectives
de ses composants a été rendue possible par la combinaison d’un pressage à chaud classique avec des impulsions électriques à forte intensité afin d’augmenter l’effet de frittage.

La RM 74-02 est quant à elle habillée d’un autre matériau exclusif à Richard Mille en horlogerie, le Carbone TPT® Or, obtenu après plusieurs années de recherche. Le défi technologique résidait dans cette combinaison inédite entre Carbone TPT® et feuilles d’or, soit entre un matériau composite et un métal noble. La résistance de ce composant horloger, obtenu en intercalant à 45° des couches de Carbone TPT® alternées avec des feuilles d’or jaune 24 carats, n’a d’équivalent que sa légèreté. Il permet en outre de jouer des contrastes entre l’éclat de l’or et la teinte mate du carbone. Pour que le rendu soit irréprochable, il a fallu adapter les programmes d’usinage et les outils de coupe. Il en résulte une robe galbée constellée de filets d’or dont l’éclat se prolonge sur la carrure en or rouge 5N et sur la couronne cerclée d’or jaune 3N.

related news

l'actualité du luxe vient à vous