social
mode-femme
Partager cet article

mode-femme Jacquemus Automne-Hiver 2019 : « La Collectionneuse » et ses inspirations artistiques

Date : 27 février 2019

Pour sa collection Automne-Hiver 2019/2020, Jacquemus a décidé de présenter une collection hivernale qui « ne se résume pas au Sud de la France et à la femme sensuelle de la Méditerranée ». En effet, intitulée « La Collectionneuse », cette collection se voulait être un mélange tiré des différentes sources d’inspiration qui forment l’imaginaire du créateur.

Présentée dans un vaste entrepôt transformé en « Place Jacquemus », composée de façades colorées d’une vraisemblance impressionnante avec le sud de la France, et d’une buanderie qui s’étire pour sécher le linge; cette collection est plus poussée que les précédentes en terme de stylisme. Et le designer l’a notamment chargée avec énormément de références personnelles.

On ressent effectivement que le designer s’est amusé à jouer avec les détails, en incluant de nombreux clins d’oeil à l’Art et au Cinéma français. Ses inspirations s’étendent de Murano à Jacques Tati, ou encore Jacques Demy et ses Demoiselles de Rochefort; en passant par le travail de Nathalie Dupasquier ou Gae Aulenti.

On découvre donc des pantalons sur lesquels sont peintes des natures mortes, des combinaisons jupe, et même des manteaux double-face; la plupart avec des poches utilitaires inspirées des vêtements de travail, une extension de sa récente sortie de vêtements pour hommes.

Ce que nous pouvons également particulièrement noter, ce sont les couleurs saturées : un rose plus fuchsia que des bougainvilliers, des tons d’orange vifs, des bleus azurs et du bleu roi. Quelques détails de style plus poussés aussi; des superpositions de jupe sur pantalon large ou des marguerites en volume cousues sur un tailleur pantalon, et des sacs bananes en accumulation.

Concernant les accessoires, Jacquemus confirme encore une fois ici son don pour créer des objets insolites et ludiques. En effet, ses amandes incrustées ou ses mini-cadres en plexiglas avec des photos de famille en guise de boucles d’oreilles n’ont pas manquées de faire leur effet.

On retrouve également d’autres accessoires drôles comme des poches détachées de leur pantalon, des mini-chaises démontées de Pierre Jeanneret et des pinces à nappes servant de boucles d’oreilles.

Comme au sein de la dernière collection Homme du créateur, la poche est ici aussi très présente au sein de La Collectionneuse; sûrement pour que cette dernière puisse entasser précieusement tous ses trésors.

related news

l'actualité du luxe vient à vous