social
mode
Partager cet article

mode StockX : La plateforme d’échange de sneakers valorisée 3,8 milliards de dollars

Date : 12 avril 2021
Auteur :

Référence dans l’univers des sneakers, du streetwear et dans de nombreux autres domaines, le site StockX envisage une entrée en bourse pour le second semestre 2021.

Créée en février 2016 par Josh Luber et Dan Gilbert, la plateforme StockX a su s’imposer comme la référence dans l’univers de la sneaker. Que ce soit pour connaître la valeur marchande d’une paire, vendre ou acheter une édition limitée extrêmement rare, StockX a su réunir tous les amoureux et amoureuses dans un seul et même endroit pour répondre à leurs besoins.

Ces derniers mois et dernières années, la plateforme basée à Detroit a nettement élargi son offre : streetwear, objets de collection, montres ou encore sacs à main, plus rien n’échappe à la plateforme aux plus de 200 millions de visiteurs. Après un nouveau tour de table, le groupe a convaincu les investisseurs avec 255 millions de dollars récoltés (60 millions de dollars d’actions nouvelles et 195 millions de dollars de cession d’actifs déjà en circulation, appartenant aux quelques 1.000 employés de la marque).

Josh Luber, alors employé chez IBM et grand collectionneur de sneakers, a commencé cette folle histoire en 2012 avec le site Campless, argus de la basket. Grâce à l’argent apporté par le milliardaire Dan Guilbert, le site a su s’imposer petit à petit pour en devenir le mastodonte que l’on connaît aujourd’hui, qui a reçu le soutien de nombreuses personnalités dont Eminem, l’acteur Mark Wahlberg ou encore le PDG de Salesforce Marc Benioff.

En tant que plateforme multi-catégories, nous recherchons sans cesse de nouveaux moyens de nous connecter de façon authentique avec nos clients. Depuis le lancement de StockX en 2016, nous avons étendu notre offre des sneakers au prêt-à-porter, aux accessoires de luxe, aux objets de collection, et plus récemment à l’électronique. Dans ce cas, il existe de fortes synergies entre la communauté demandeuse de produits de la culture actuelle, et celle qui porte intérêt à l’électronique – en particulier le jeu vidéo – qui est désormais la deuxième catégorie la plus importante sur la plateforme.” Olivier Van Calster, vice-président en charge de l’international et directeur général Europe.

Disposant de 9 centres d’authentification à travers le monde, le site lutte activement contre le commerce de contrefaçons, véritable fléau de l’industrie de la sneakers mais aussi des biens de luxe et autres objets de collection. Avec plus de 7,5 millions de transactions, 1,8 milliard de dollars de marchandises échangées et des revenus supérieurs à 400 millions de dollars et une commission de presque 10% par article vendu, la plateforme affiche une santé financière solide dans un contexte particulier.

related news

l'actualité du luxe vient à vous