social
mode-femme
Partager cet article

mode-femme Hermès Automne-Hiver 2021 : « Triptych »

Date : 6 mars 2021

Pour cette collection femme automne/hiver 2021, la maison hermès s’imprègne de l’art du spectacle. Nous plongeant dans une présentation en trois actes, New York, Park Avenue Armory – Paris, La Garde Républicaine – Shanghai, Maison Hermès.

Pour cette collection femme automne/hiver 2021, la maison hermès s’imprègne de l’art du spectacle. Nous plongeant dans une présentation en trois actes, New York, Park Avenue Armory – Paris, La Garde Républicaine – Shanghai, Maison Hermès. 

Le show début à New-York, il est 8h38 heure locale. Sur une chorégraphie entraînant au fur et à mesure de plus en plus de danseuse. Dans un décor de rideaux magistraux digne des grands théâtres aux tons oranger iconique de la maison française. Un pas rythmé, synchronisé ou en cascade, arborant une collection minimaliste de jupe midi, col roulé moulant et robe plissée, se conciliant dans l’espace avec des tons marrons sombres. 

Voyage dans le temps et l’espace, il est 14h38 et nous sommes à Paris. Les mannequins défilent et se faufilent au travers d’une installation de cylindres. L’ambiance orangée réchauffe la pièce, la collection se ressent comme un automne qui se veut encore en été. Des coupes épurées aux détails de poches, manches ou cols bien réfléchis. Le cuir est bien présent, sur toute une gamme de vêtements allant de la robe mi-saison au manteau d’hiver frisquet. Il se repère également sur des capes à frange en daim, des ceintures de jupe plissée et des colliers en chaîne argentée. Les robes bohèmes à imprimées laissent flotter dans l’air l’idée d’une rentrée en douceur. Dans des tons chaleureux, le rouge carmin se plaît aux côtés du rose bonbon, le bleu denim brut habille les nuances de marron allant jusqu’au bordeaux, l’incontournable orange de la maison s’intensifie sur de l’écru et le retour à la réalité se joue sur le noir, le gris et le blanc. 

Dernier arrêt, Shanghai, il est 21h46. L’ambiance tamisée, il fait nuit dehors. La scénographie tourne autour de ses mystérieuses boites orange. Qui s’emboîtent et se déboîtent sur le rythme de la musique. Nous contraignant à l’inévitable conclusion que le temps se dérobe sous nos pieds et qu’il n’y a nul autre moyen que de continuer à vivre. 

Photos : Vogue, Source : Vogue

related news

l'actualité du luxe vient à vous