social
art
Partager cet article

art Cydne Jasmin Coleby « Family Matters » : La nouvelle exposition de l’artiste bahaméenne présentée à la galerie Julien Cadet

Date : 19 décembre 2020
Auteur :

La galerie Julien Cadet est très heureuse et honorée d’annoncer « Family Matters « , la
toute première exposition personnelle de l’artiste bahaméenne Cydne Jasmin Coleby.

En août 2020, la galerie Julien Cadet présentait, avec le plus grand honneur et pour la première fois en dehors des Bahamas, une sélection d’œuvres sur papier de l’artiste Cydne Jasmin Coleby. Lors de l’exposition collective Personal Mythologies, aux côtés de Monica Kim Garza, Anuar Khalifi et Basil Kincaid, l’artiste a pu alors proposer son art à un nouveau public, expérience qui anime grandement Cydne Jasmin Coleby.

La bahaméenne, âgée de 27 ans, a grandi dans une famille nombreuse et cela se ressent au travers de ses œuvres, le plus souvent collectives et qui semblent tout droit inspirées des liens familiaux qui peuvent unir les différents individus.

La pertinence de Coleby réside -entre autres- dans le fait qu’elle utilise le collage pour intégrer des éléments d’autoportraits dans les visages et dans les corps des protagonistes de ces scènes de vie courante. Elle s’assimile ainsi à des membres de sa famille, vivants ou défunts, et fait preuve de compassion et d’empathie à leur égard. C’est de cette façon qu’elle entre en communion avec ses ancêtres et sa fratrie et qu’elle arrive enfin à faire la paix avec son histoire, en acceptant les pertes familiales et autres blessures du passé.

A ces compositions, rehaussées de collages, sont ajoutés des morceaux de tissus, des papiers à motifs imprimés, du sable blanc de la plage des Bahamas, de la peinture, de l’aquarelle, autant de techniques, de motifs et de couleurs qui rappellent le patchwork culturel bahaméen et la diversité des modes de vie caraïbes.

« Family Matters est une exploration de la confrontation des traumatismes
générationnels/familiaux. Agissant à la fois comme voyeur et comme sujet, je commence à déterrer les squelettes familiaux avec curiosité et sensibilité – en laissant de la place pour la douleur non nourrie et en honorant les cicatrices qui en résultent. Inspiré par des photographies de famille, je fais des collages de divers éléments de mon image sur des représentations stylisées de membres de la famille pour illustrer l’empathie pour ces expériences et la compréhension des traits que nous pouvons
partager. Les choses qui étaient autrefois gardées en famille sont mises à nu, de sorte que nos expériences ne sont plus perçues comme un point de honte, mais plutôt comme un signe de résilience et de force honorables
. » Cydne Jasmin Coleby

Du 9 décembre 2020 au 16 janvier 2021, venez découvrir cette exposition émouvante à la galerie Julien Cadet, au 54 rue Chapon – 75003 Paris.

related news

l'actualité du luxe vient à vous