social
evenement
Partager cet article

evenement Marché du luxe : Les groupes français portent la croissance mondiale

Date : 22 juin 2017
Auteur :

Le marché monde du luxe, qui connaît parfois quelques difficultés, a pour spécificité d’être particulièrement tiré par… la France, explications.

La France a toujours été le pays du luxe et abrite quelques-uns des plus grands groupes du monde : LVMH, Kering ou encore L’Oréal Luxe sont autant d’organisations mondialement connues et reconnues dans ce milieu. Un prestige récompensé car, dans la dernière étude Deloitte, ce sont bien les groupes français qui sont majoritairement responsables de la croissance du marché du luxe. Avec trois groupes français dans le Top 10, la France est le pays le plus représenté dans ce classement très prestigieux.

Avec LVMH en tête, le plus grand groupe de luxe au monde domine largement ce classement, devant le suisse Richemont et l’américain Estée Lauder. son chiffre d’affaires qui a atteint des records ces dernières années avec 37,6 milliards d’euros en 2016.

Un palmarès qui a été établi d’après les résultats 2015, mais qui est susceptible d’évoluer : la fusion de Coty et de le groupe multi-activités Procter & Gamble, fin 2016. On peut également citer celle également en cours entre Essilor et Luxottica, dans l’optique pourraient bouleverser la donne.

« La France est le pays qui affiche la plus forte croissance, à 15 %, nettement devant l’Espagne et l’Italie, et détient le plus de parts de marché », indique Bénédicte Sabadie, associée responsable du secteur Luxe chez Deloitte. Les sociétés françaises pèsent ainsi 23,9 % des ventes mondiales. LVMH, Kering et L’Oréal en représentent les trois quarts. « Autrement dit, si ces trois groupes vont bien, le luxe français se porte bien . Mais, avec 26 compagnies placées dans ce top 100, c’est l’Italie qui est la nation la plus représentée.

Autre information également très importante à noter, c’est le recul des groupes chinois, pourtant sur une excellente dynamique depuis ces dernières années. Le hong-kongais Chow Tai Fook, la plus grande chaîne de bijouterie du monde (7,3 milliards de dollars de ventes), a perdu deux places (9e). Au global, les groupes chinois ont vu leurs ventes reculer de 2,4 %, victimes du dollar fort, du ralentissement de la Chine, du déclin du tourisme à Hong Kong et Macau, et de la baisse du prix de l’or. « Beaucoup sont spécialisés dans l’horlogerie-bijouterie », précise Bénédicte Sabadie. Le déménagement du siège social de Michael Kors de l’Asie à Londres a aussi joué.

Espérons que cette croissance et cette bonne santé française perdurera au fil des années !

related news

l'actualité du luxe vient à vous