social
horlogerie
Partager cet article

horlogerie Rolex Cosmograph Daytona : La référence ultime des mécaniques de précision

Date : 10 septembre 2014
Auteur :

La montre Rolex Cosmograph Daytona est née en 1963, elle porte le nom de ce circuit de Floride où la plupart des plus grands exploits automobiles ont vu le jour. En Mars 1935, une course effrénée a eu lieu sur ce circuit et un record de vitesse fut battu par le Britannique Sir Malcolm Campbell dans son bolide Bluebird à 445 km/h. Il entra alors dans l’histoire comme le roi de la vitesse et portait à son poignet une Rolex Oyster dont il fit l’apologie dans une lettre portée à Rolex qui s’en servi ensuite comme publicité.

Premiers pas

Depuis, la tradition de la course se perpétue sur un nouveau circuit nommé Daytona International Speedway : un anneau de quatre kilomètres de long où se déroule chaque année une compétition automobile des plus connues : Rolex 24 At Daytona. C’est une sorte de 24 heures du Mans des États-Unis, dont les montres Cosmograph Daytona s’érigent en trophées pour les vainqueurs.
Le nom Daytona apparu pour la première fois en 1964 dans une publicité de Rolex. Il fut à l’origine placé sous la mention Cosmograph pour y être déplacé au-dessus du cadran situé à six heures trois ans plus tard.

Nomination Daytona

Conçue en tant que Cosmograph, c’est donc en tant que Daytona que cette montre Rolex entrera dans la légende.
Le premier modèle de la Cosmograph possède un boitier de 37 millimètres avec des compteurs tachymétriques à trois, six et neuf heures et des poussoirs à pompes. Elles sont animées par un mouvement Valjoux et le signe distinctif des Cosmograph : les trois cadrans sont de couleurs différentes pour une lecture optimale.
En 1965, les poussoirs vissés font leurs apparitions et ont la particularité de ne pas faire déclencher accidentellement le chronographe dans certaines situations dites « à risques ». Ce sont ces poussoirs et la nouvelle couronne de remontage qui ont permis la certification de la mention Oyster, attestant l’étanchéité de la montre.

Début d’un mythe

Les ventes de ce modèle furent assez mitigées, pour cause : le format de la montre était jugé trop important et peu pratique à porter avec des chemises.
En 1969, le film « Virage » sort sur les écrans et remporte un vif succès où l’on voit Paul Newman porter une de ces Cosmograph Daytona au poignet (certains disent même que c’est grâce à ce film que la Rolex Cosmograph Daytona a connu la gloire).
Même si au début ce modèle au cadran particulier communément appelé « Paul Newman » n’a pas rencontré un fort succès, sa côte à très vite prit de l’ampleur via les collectionneurs et des records de ventes ont été établis dans certaines ventes aux enchères.
Le record actuel date de 2008 et est détenu par Éric Clapton, qui a acheté un de ces modèles dit « Albinos » (un modèle très rare dont les compteurs possèdent la même couleur que les cadrans), adjugé à 505.000 dollars.

Évolution du calibre

En 1970, un nouveau calibre vient s’imposer avec un battement de 19.800 alternances par heure, il est beaucoup plus précis que les autres.
Un an plus tard, un calibre est encore créé avec 21.600 alternances par heure et seront produit jusqu’en 1987, date à laquelle la Cosmograph Daytona prend un tournant notoire dans son évolution.

Cosmograph Daytona : L’icône emblématique de Rolex

À compter de cette date, la fièvre Cosmograph Daytona s’empare du marché pour ne plus jamais cesser. Les chronographes manuels disparaissent peu à peu des catalogues de Rolex pour laisser place aux modèles Perpetual, base du Cosmograph Daytona moderne. Le mouvement employé est un Zenith El Primero, une référence dans le monde de l’horlogerie, que Rolex va modifier petit à petit en y imposant ses propres pièces.
Victime de leur succès, les montres Cosmograph Daytona se raréfient et les listes d’attentes sont parfois longues. Ce phénomène produit une rareté, raison pour laquelle sa côte ne baisse quasiment jamais.

Nouveau millénaire, nouveau calibre

Pour fêter le nouveau millénaire, la manufacture décide alors de produire des Cosmograph Daytona 100% Rolex. Le nouveau calibre est conçu à partir de 290 pièces et suscite l’admiration par son étonnante simplicité.
Le défi technologique ne s’arrête pourtant pas en si bon chemin et Rolex va innover et breveter quelques trouvailles comme par exemple le Spiral Parachrom ou encore l’alliage Everose.

50 ans d’histoire et de partenariat

Afin de fêter ses 50 ans en 2013, Rolex décide de dévoiler un modèle entièrement en platine. Reconnaissable au premier coup d’œil et désirable pour les passionnés d’horlogerie, cette montre est aussi rare que sa beauté.
La Rolex Daytonna rend un bel hommage aux courses automobiles depuis plus de 50 ans maintenant, en plus d’être le sponsor des courses « Rolex 24 At Daytona », la marque soutient également les 24 heures du Mans et est devenu en 2013 Chronométreur Officiel et Montre Officielle de Formule 1.

Présentation des différents modèles de la collection :

 

Rolex-Cosmograph-Daytona-Metal-Bracelet

 

related news

l'actualité du luxe vient à vous