social
horlogerie
Partager cet article

horlogerie Richard Mille RM 61-01 Yohan Blake : Sur les pas de la course de haut niveau

Date : 19 septembre 2014
Auteur :

Yohan Blake est un jeune Jamaïcain possédant de multiples records sur les parcours de 100 et de 200 mètres en obtenant la deuxième place mondiale dans ces deux disciplines ainsi que le record mondial du relais 4×100 mètres et fût d’ailleurs surnommé « The Beast » en raison de ses multiples performances. La nouvelle RM 61-01 portant son nom est inspirée de la RM 59-01 dévoilée en 2012. Ce modèle 2014 possède un calibre RMUL2 en titane grade 5, offrant des performances optimales.

Un boitier aux composés complexes

Afin d’optimiser le poids au regard des coureurs professionnels tels que Yohan Blake et d’autres, Richard Mille a donné une intention particulière dans le choix de ses matériaux. On peut donc trouver sur ce modèles une couronne et un fond en céramique noire TZP-N, un matériau possédant une masse volumique très faible (de l’ordre de 6 gr/cm3), une excellente résistance aux rayures et pour primer le confort, une faible conductivité thermique. Le TZP est un matériau composé à 95% de zirconium et stabilisé par de l’yttrium. C’est un matériau très résistant demandant un long travail de meulage et d’usinage avec des outils aux pointes diamantées.
La carrure est composée de carbone NTPT, un procédé d’empilage de plusieurs centaines feuilles de carbone d’une épaisseur de 30 microns, chauffées à 120 degrés sous une pression constante. Ce procédé offre des résistances aux contraintes exceptionnelles et il est surtout utilisé lors de confection de pièces pour les sports de compétitions comme des tubulures de châssis des Formule 1 ou encore les voiles de frégates pour ne citer que ces exemples.

Une résistance à toute épreuve

Le mouvement squeletté RMUL2, possède 55 heures de réserve de marche et est en titane grade 5. Il est animé par un balancier à inertie variable oscillant à quatre Hertz, offrant une plus grande résistance aux chocs du mouvement. Développée dans une optique sportive, cette montre bénéficie d’une exceptionnelle résistance aux impacts, validée par les tests effectués à plus de 5000 G.

Colorée en hommage à la Jamaïque

Les couleurs principales de ce modèle rendent hommage au pays de Yohan Blake. Avec son boitier entièrement noir, le cadran complète les deux couleurs manquantes avec le jaune et le vert, représentées par les ponts traversant le mouvement et le contour du cadran, qui ont été peints après avoir été anodisés.

Conclusion

Une montre étudiée dans ses moindres détails pour les coureurs, légère et ergonomique, toutes les sensations de portée disparaissent. Cette RM 61-01 ne possède pas de mécanique complexe comme bon nombre de modèle de Richard Mille et embarque la base pour ses mouvement, à savoir son système de balancier à inertie variable et le système de double barillet mais qui n’empêche aucunement à ce modèle de se placer dans les œuvres d’arts horlogères. Malgré cela, il faudra quand même dépenser 102.000 euros pour espérer s’approprier ce modèle.

related news

l'actualité du luxe vient à vous