social
mode-femme
Partager cet article

mode-femme Paris Fashion Week : Les incontournables de la saison Automne-Hiver 2015

Date : 23 mars 2015
Auteur :

Paris, la « ville de l’amour » est aussi la « capitale de la mode », disposant de l’exclusivité de la haute couture depuis son invention au XIXe siècle, c’est cet événement qui a donné naissance à Jeanne Lanvin, Coco Chanel ou encore Madeleine Vionnet.

Après Milan, Tokyo et New York, c’est Paris qui finalise cette « semaine » dédiée à la mode. Cette dernière Fashion Week de la saison Automne-Hiver 2015/2016 a présenté près d’une centaine de défilés et parmi eux, les grandioses maisons Chanel, Saint Laurent, ou encore Christian Dior.

Nous ouvrons cet article avec le défilé Balmain, où le créateur Olivier Rousteing nous a dévoilé sa vision de la mode Automne-Hiver 2015/2016, une collection très moderne et colorée, nous reconnaissons la femme Balmain portant sa ceinture à la taille.

Lanvin a su nous faire voyager : «En réalisant l’hommage à Jeanne Lanvin au Musée Galliera, j’ai éprouvé le besoin de revenir à mes racines, le Maroc, où je suis né.» a expliqué Alber Elbaz, le directeur artistique de la maison. Un besoin que nous avons pu voir s’exprimer dans sa collection, assemblant rayures berbères, motifs floraux, gilet en fourrure, ou encore pompons tressés.

Des pièces Baby Doll grunge, des vestes en cuir, colliers au rat du cou, des cravates et même des collants filés, la maison Saint Laurent nous a dévoilé une collection plus glam-rock que jamais.

Nous continuons avec une collection dédiée au savoir-faire de le maison Hermès, un travail du cuir propre à elle, des motifs précis, une collection dans les codes d’une culture équestre classique, revenant à l’origine de la création du sellier en 1837.

Pour le défilé Dior, Raf Simons s’est exprimé à travers un instinct animal : une collection employant le camouflage, un style rétro, des cuissardes, de la fourrure, bien-sure, ou encore des talons en plexiglas, donnant un style années 60.

Dans l’univers de la majestueuse fondation Louis Vuitton, la maison nous a présenté des pièces futuristes composées de coupes droites, virevoltantes, des manteaux en fourrure volumineux ainsi qu’un monogramme réinventé très design.

Chez Valentino, les deux créateurs, Maria Grazia Chiuri et Pier Paolo Piccioli, ont su faire leur show en invitant sur le catwalk les acteurs du film Zoolander, Ben Stiller et Owen Wilson. Une collection composée de dentelle, de tissus raffinés, de coupes droites et précises, de motifs damnés et de rayures. 

Nous allons clôturer cet article avec le défilé Chanel, qui a eu lieu au Grand Palais, ce lieu majestueux que Karl Lagerfeld a réinventé en le décorant à la façon d’un immense restaurant qu’il a bien-sur nommé « Gabrielle », en hommage à Gabrielle Chanel. Un restaurant symbolique de la gastronomie française, permettant de bien souligner la parfaite parisienne. Des vestes bombées matelassées, des nœuds discrets, camélia, tweed, la légèreté des robes, la précision des plies… sans oublier les indispensables de la maison Chanel, comme la petite robe noire.

related news

l'actualité du luxe vient à vous