social
vins-spiritueux
Partager cet article

vins-spiritueux LVMH : Le groupe s’offre un domaine viticole en Provence pour 30 millions d’euros

Date : 31 mai 2019
Auteur :

Le leader mondial du luxe et notamment sur les marchés des spiritueux (cognacs et champagnes) vient de faire l’acquisition du vignoble Château du Galoupet.

Une nouvelle qui devrait faire bouger tout le marché du vin dans le sud de la France. En effet, le groupe à la renommée mondiale LVMH a souhaité élargir son portefeuille de domaines en faisant l’acquisition pour environ 30 millions d’euros du vignoble Château du Galoupet, dont la production est classée des Côtes de Provence depuis 1955. Alors que le groupe disposait déjà d’une large collection de grands vins, de Saint-Émilion à la Napa Valley californien, ce souhait vient d’un constat simple : le rosé, dopé par une forte demande en France comme à l’étranger (+28 % en volume entre 2002 et 2017), est devenu au fil des années non plus un « sous-vin » mais bien une production de plus en plus haut-de-gamme. La présence de Moët-Hennessy n’est donc pas une grande surprise pour les domaines voisins.

Un portefeuille de plus en plus conséquent donc pour le groupe qui possède déjà entre autres les marques Moët & Chandon, Veuve Clicquotou encore Ruinart de vignobles comme les châteaux Cheval Blanc et Yquem, le Clos des Lambrays et même d’un vignoble californien Colgin Cellars. Le domaine du Château du Galoupet, vaste de de 160 hectares avec 68 hectares de vignes en appellation côtes-de-provence et 4 hectares restent en vin de pays, est donc une bénédiction pour le groupe qui a déclaré dans un communiqué que le domaine « bénéficie d’un microclimat qui rafraîchit les vignes par un vent tempéré et salin, propice à l’élégance des vins et à la régularité des rendements […] Un domaine qui offre un vin rosé réputé, où s’allient méthodes ancestrales et précision technique ».

Un pari sur l’avenir pour le leader mondial du luxe : à l’heure actuelle, la qualité de la production du château de Galoupet n’est pas à la hauteur de celle des autres domaines de l’entité Estates & Wines de Moët Hennessy qu’il est appelé à rejoindre et encore moins au niveau des crus du pôle LVMH Vins d’Exceptions, récemment créé et composé de Château Cheval Blanc, Château d’Yquem, Colgin Cellars et Clos des Lambrays. Des plus, l’essentiel de la production actuelle est commercialisée en grande distribution, ce qui nous laisse envisager une future montée en gamme des crus du Château du Galoupet et un fort potentiel commercial des domaines provençaux.

 

related news

l'actualité du luxe vient à vous