social
horlogerie
Partager cet article

horlogerie Christophe Claret Aventicum : Hommage à l’empereur Marc Aurèle

Date : 11 février 2015
Auteur :

En 1939, une équipe d’archéologues découvre un somptueux buste en or sur les ruines romaines de la province d’Helvetia, à présent nommée Suisse. Après expertise, ce mystérieux vestige s’avère être une représentation de l’empereur Marc Aurèle.
Christophe Claret dévoile une montre inspirée par cette empereur, magnifiée par une surprenante illusion d’optique.

C’est de cette statue que s’inspire Christophe Claret pour délivrer une nouvelle montre à l’esthétique incroyable. Baptisée Aventicum, en référence à la capitale d’Helvetia, cette montre abrite au centre de son cadran une miniature à l’effigie du fameux buste en or.

Grâce à l’usage du mirascope, qui consiste à juxtaposer deux miroirs, une illusion d’optique agrandit la figurine et donne l’impression qu’il s’agit d’un hologramme, flottant au centre du cadran.

Selon l’horloger, c’est la première fois qu’une telle technique est utilisée dans la conception d’une montre. L’effet visuel ainsi produit est tout bonnement superbe. Du fait de sa position centrale, le buste en or prend la place des aiguilles. Celles-ci sont remplacées par des anneaux qui tournent autour du cadran. Bien évidemment, les heures sont indiquées par des chiffres romains.

L’Aventicum est proposée en deux versions : l’une en or rouge, l’autre en or blanc enrichi au palladium. Les deux sont également également composées d’anthracite et de titane de grade 5.
Le mouvement est un AVE15 automatique en 186 parties, comportant 28 bijoux. Il est doté d’un échappement suisse de 4 Hz . Cette belle pièce bénéficie de 72 heures d’autonomie et d’une étanchéité garantie jusqu’à 30 mètres.

Au dos du boitier, une citation de Marc Aurèle est gravée en latin : « Perfice Omnia facta vitae quasi haec postrema essent ». On peut traduire ces mots par « Accomplis chaque acte de ta vie comme s’il devait être le dernier ». Un beau rappel à l’ordre pour profiter du temps qui passe.

L’Aventicum de Christophe Claret est limitée à 68 exemplaires pour la version en or rose et 38 exemplaires pour la version en or blanc. Ces deux déclinaisons sont vendus respectivement à (environ) 46,750 euros et (environ) 50,730 euros.

related news

l'actualité du luxe vient à vous