social
horlogerie
Partager cet article

horlogerie Richard Mille RM 029 Montre automatique avec grande date : Simple et efficace

Date : 20 octobre 2014
Auteur :

Au cœur de la RM 029 se trouve un calibre totalement inédit nommé RMAS7 doté d’une grande date. Il aura fallu près de 10 mois à l’équipe de Richard Mille pour finaliser son processus de squelettisation, dans le seul but de faire résister ce nouveau mouvement aux chocs. De nombreuses versions de la platine ont été testées et étudiées pour qu’au final le résultat soit digne de la perfection avec l’adaptation de la meilleure découpe. Le boitier est aussi équipé d’un rotor à géométrie variable et renferme un mouvement automatique à grande date inspiré de la RM 011.

Les fruits de l’excellence

Cette conception munie du rotor à géométrie variable permet d’adapter le remontage automatique de la montre en fonction de l’activité de son possesseur. Les bras du rotor sont en titane grade 2, avec des ailettes en or blanc 18 carats ajustables selon six positions. Le segment est en or gris et les billes du roulement à billes sont en céramique pour une meilleure durabilité. La platine, les ponts et le coq sont en titane grade 5, conférant une grande rigidité et une meilleure planéité aux surfaces essentielles au fonctionnement parfait du train d’engrenage.
Pour ce modèle, l’équipe de Richard Mille a porté une intention toute particulière à la résistance aux chocs externes. Ainsi, l’axe du balancier est équipé d’un Incabloc aux deux extrémités : côté cadran et côté mouvement. Aussi, le calibre RMAS7 est équipé de 32 rubis et fonctionne à une fréquence de quatre Hertz, conçu pour offrir d’incroyables propriétés chronométriques.
Une autre innovation majeure inclut sur ce modèle est le balancier à inertie variable garantissant une meilleure fiabilité en cas de chocs ainsi qu’au démontage et au remontage du mécanisme, de plus, la précision s’en trouve améliorée à long terme. L’index de la raquette est supprimé. Le réglage plus fin et répétable de l’inertie est rendu possible directement sur le balancier par quatre masselottes orientables.

Conçue sur une approche d’un tout en un

L’ensemble de la montre est construit dans une approche harmonieuse. Chaque pièce est ainsi étudiée par rapport à l’ensemble auquel elle appartient et non indépendamment comme les montres de « bases ». Ainsi chaque composant fonctionne parfaitement avec ceux qui l’entourent et créé une mécanique des plus parfaites digne de celle utilisée dans le monde de la formule 1. Le boîtier de la RM 029 nécessite 47 opérations d’étampage dont 21 de frappe, 4 heures d’usinage et 255 opérations de fraisage. Une journée est nécessaire pour la terminaison. Il s’en suivra un contrôle qualité minutieux de 45 minutes.

    La RM 029 est disponible en trois versions :
  • Avec un boitier en Or Rouge à 79,000 euros,
  • Avec un boitier en Or Blanc à 89,000 euros,
  • Avec un boitier en Titane à 64,000 euros.
    En édition spéciale :
  • RM 029 All Grey Boutique Edition « Yellow Flash » limitée à 30 pièces à 75,500 euros.

Richard-Mille-RM029-All-Grey-Yellow-Flash-Front01

Conclusion

Richard Mille nous a présenté un modèle « basique » à la conception des plus élaborées. Ce modèle se trouve dans la tranche de prix les plus abordables de toutes ses gammes, pourtant, elle témoigne d’une conception très minutieuse et a nécessité de longs mois de préparation avant le modèle final. Un garde-temps qui remplit bien sa fonction principale, dont la qualité n’a pas été laissée au détriment de son prix.

related news

l'actualité du luxe vient à vous