social
hotels-palaces
Partager cet article

hotels-palaces The Peninsula Paris : L’hôtel qui s’imprègne de la féérie de Noël

Date : 29 novembre 2016
Auteur :

Les fêtes de fin d’années approchent à grands pas. Cependant, où passer son Noël à Paris ? Dés le 6 décembre prochain, l’hôtel de prestige The Peninsula lance ses festivités pour offrir un noël d’exception à ceux franchissant les portes du 19 Avenue Kléber.

Le 6 décembre prochain sera organisé avec l’association Make-A-Wish® de nombreux événements qui seront satisfaire petits et grands tel « L’heure du Thé de Noël » étant plus explicitement le rendez-vous gourmand, le calendrier de l’Avant d’une taille géante en plus de nombreux cadeaux et surprises. Les hôtes seront également invités à venir déguster toutes sortes de délices dans les chalets construits à l’occasion.

Les fêtes de Noël ne vont pas sans un iconique repas. À l’occasion, l’hôtel de prestige propose un Menu très spécial qui sera servi au restaurant Le Lobby : pour le prix de 188€, le chef Laurent Poitevin a imaginé une carte composée de 5 plats au raffinement plus qu’extra :

Amuse-Bouche : « Consommé de bœuf en gelée au caviar osciètre Cœur de saumon fumé, coulis de cresson fontaine »

Entrée : « Foie gras de canard confit poivre et sel, anguille fumée, frisée et compotée d’oignons rouges au Banyuls »

Poisson : « Coquilles Saint-Jacques snackées, crémeux de pommes ratte, fumet de barde à l’or noir »

Viande : « Suprême de poularde de Bresse en demi-deuil cuit au sautoir, farce à l’ancienne, légumes oubliés de saison »

Dessert : « Sabayon glacé aux fruits d’hiver, croustillant à la noix de « 

Un second Menu tout aussi spécial se dévoile au restaurant L’Oiseau Blanc. Pour la somme de 320€, le chef Sidney Redel propose 6 plats dignes d’un repas de Noël d’exception :

Amuse-Bouche : « Œufs de caille au caviar de Sologne, tuile de pain d’épices, gelée de vin chaud, huître gel de citron »

Entrée : « Langoustines et tourteaux relevés d’une macédoine à l’estragon, bisque au champagne Dom Pérignon 2006″

Poisson : « Turbot de pêche sauvage rôti à l’anis étoilé, velouté de potimarron au foie gras rôti »

Viande : « Agneau rôti à l’ail rose de Lautrec, mille-feuilles de légumes d’hiver à la truffe noire du Périgord »

Pré-dessert : « Marron confit à la poire et à la mandarine »

Dessert : « Boule scintillante au chocolat acidulé et à la noisette caramélisée »

N’oublions cependant point l’iconique bûche de noël qui se veut indispensable : le chef pâtissier Antony Terrone a créé pour cette fin d’année 2016 la bûche « Nuage », une appellation justifiée par une inspiration aérienne et plus particulièrement de l’Oiseau Blanc qui n’est autre que le premier biplan à avoir tenter la traversée de l’Atlantique durant l’année 1927. La bûche « Nuage » offre une mousse au chocolat au lait infiniment fondante et s’accompagne d’un biscuit fondant à la noisette caramélisée, s’y ajoute un confit poire et clémentine, on distingue pour base un croustillant de chocolat noir à la fleur de sel. Cette dernière se dévoile finalement sous une aile de chocolat garni d’un praliné noisette. Une bûche en édition limitée qui s’offre pour 8 personnes au prix de 120€ et demande une réservation d’au moins 48h.

related news

l'actualité du luxe vient à vous