social
horlogerie
Partager cet article

horlogerie Richard Mille RM 63-01 Dizzy Hands : Un mouvement inspiré par Le Temps

Date : 19 septembre 2014
Auteur :

Avec la RM 63-01 Richard Mille s’attaque dorénavant à la poésie Française en s’inspirant d’elle. Les lignes qui lui ont été insufflées sont celles du poème de Gérard de Nerval intitulé Le Temps, dont la création du calibre provient directement de l’inspiration donnée par les premiers vers : Le Temps ne surprend pas le sage ; Mais du Temps le sage se rit, Car lui seul en connaît l’usage. Quoi de plus beau pour un horloger, maître et gardien du temps que de concevoir une œuvre à partir d’un délicieux septain.

Une complication unique aux heures virevoltantes

Afin d’accentuer l’effet de poésie de son garde-temps, la manufacture Suisse a encore une fois innové dans le monde de l’horlogerie en lui insérant un mécanisme dit à « heures virevoltantes ». Les chiffres des heures sont placés sur un disque saphir qui entre en rotation dans le sens antihoraire par une simple pression sur la couronne, avec une rotation en parallèle de l’aiguille des heures dans le sens opposé. Pour arrêter ce fin voyage, une autre pression sur la couronne arrête ce balai majestueux et remet en place le disque et l’aiguille horaire. Afin de rendre ce mouvement possible, une roue à colonne est placée à une heure et un marteau situé à trois heures permet au mécanisme de reprendre son cycle chronométrique en frappant le cœur se trouvant au centre du cadran.

De la simplicité visuelle à la difficulté de conception mécanique

Pour réaliser cet effet visuel hors du commun, Richard Mille a dû entrevoir des solutions inédites. Son mouvement CRMA3 est entièrement nouveau, une merveille de complexité technique et un chef-d’œuvre esthétique obtenu par une révision des principes classiques de conception horlogère et l’introduction de composants spécialement élaborés, afin de séparer totalement l’affichage des heures et celui des minutes en plus de lui avoir rajouté ses autres complications techniques élaborées par la manufacture comme son fameux balancier à inertie variable, le barillet à rotation rapide et ses rouages à profil de développement optimal.

Un modèle inédit dans tous ses états

Fabriqué en titane grade 5 traité PVD et équipé d’un rotor bidirectionnel, un boitier en or rouge 18 carats aux dessins arrondis avec une carrure en titane protège le mouvement et pour parfaire l’exclusivité, la RM 63-01 est la première de chez Richard Mille à posséder une lunette ronde et incurvée. Une subtile allusion du savoir-faire technique cachée derrière son allure sensuelle.

Conclusion

S’intégrant parfaitement au thème poétique qui lui a été associé, cette nouvelle montre et son calibre unique donne la simple impression que le temps n’a plus d’importance lorsqu’il est en mouvement, un simple fait de pouvoir vivre pleinement des moments uniques, ceux que l’on veut et qu’ils durent une éternité. Cette montre est en vente au prix de 107.000 euros.

related news

l'actualité du luxe vient à vous