social
mode
Partager cet article

mode Paris Fashion Week Automne Hiver 2017 : L’essentiel de la Mode Homme

Date : 28 janvier 2017
Auteur :

Durant cette semaine du 18 au 22 Janvier 2017, l’homme était à l’honneur à travers de nouvelles collections inédites et surprenantes. Allures rétro, inspiration street style, jeu de superposition … Ce qu’il faut retenir de cette semaine dédiée à la mode masculine.

Balenciaga

Demna Gvasalia a, en ce premier jour de la semaine de la mode homme, dévoilé la collection 2017 de l’iconique maison Balenciaga. Un assemblage d’automne qui se révèle lourdement emballé : une collection qui se décline sous des silhouettes surdimensionnées qui se traduit parfois par une sorte d’enjambement de t-shirts. On note ce pantalon de flanelle, ces sweats shirt pour ce côté street-wear, ces costumes de pluie couture, ces trench-coats, ces bombardiers ainsi que ces écharpes à l’allure particulièrement imposante.

Valentino

Le défilé homme automne/hiver de 2017 de l’emblématique maison Valentino s’est révélé sous l’inspiration du renommé peintre Francis Bacon, ce dernier connu pour son style à la description qui se pare d’adjectifs tels brut, viscéral ou même encore grotesque. Cependant, Valentino a tout de même réussit à mêler ces fortes caractéristiques à l’allure raffinée dont la marque témoigne. Une collection qui se dévoile sous de fortes nuances sombres et brillantes mais n’exclue cependant point de fortes couleurs tel le bleu, l’orange, allant même jusqu’à un rose très imposant. On note cette touche particulière par ces motifs alphabet qui se dessinent sur les pièces. 

Issey Miyake Men

Issey Miyake Men, ce fut une collection qui, pour cette saison, s’est dévoilée lumineuse sous de véritables racines minimalistes. On note le costume « desserré » qui témoigne tout de même d’une certaine grâce digne de l’étiquette japonaise, ces nuances de bleus, de pourpre, d’orange, de jaune, de noir qui s’ornent sur des manteaux à la coupe travaillée, sur ces vestes, ces chemises ainsi que ces pantalons qui se parent de motifs à carreaux. Un esprit souligné par des pièces solides, colorées, fortes qui font de la collection une véritable oeuvre d’art se déclinant sous la marche entrainée des mannequins.

Off-White

« Seeing Things », c’était le nom de la collection Homme automne hiver 2017 de Virgil Abloh. Une collection qui pourrait se révéler être inspirée de la comédie canadienne des années 80 portant le même nom, velours côtelé, tissu écossais, on note ces longs manteaux qui se marient à d’autres pièces sous de fortes couleurs tel un bruns puissant et un bleu vif. Une collection qui se caractérise aussi par ces pièces en collaboration avec l’artiste de rue français n’étant autre que Pablo Tomek.

Louis Vuitton

La collection homme Louis Vuitton automne hiver 2017 fut sûrement la plus surprenante de la saison : en effet, la rumeur concernant une éventuelle collaboration entre l’emblématique maison française et la marque Supreme a été confirmée en ce défilé du 19 janvier 2017. L’empreinte New-yorkaise de street-wear s’est fortement imposée aux côté d’un univers couture : les deux marques ont dévoilé toutes sortes de vêtements et d’accessoires à la croisée des styles. Baskets, casquettes colorées, mocassins, montres et même une batte de baseball… Entre luxe et streetwear, haute couture et mode urbaine, Supreme et Louis Vuitton inaugurent une ère nouvelle pour la mode masculine. Selon Kim Jones, Supreme est un monument de la mode masculine à New York. Le directeur artistique de Louis Vuitton a toujours apprécié cette marque qu’il connaît depuis ses débuts, et considère qu’elle se rapproche de LV par ses designs graphiques et son esprit « pop art ».

Maison Margiela

Pour cette saison, le directeur artistique de la maison n’étant autre que John Galliano a offert à son public une gamme assez subtile. Inspiration vêtement d’intérieur des années 70 : un assemblage vibrant offrant une nouvelle vision soit plus luxueuse du vêtement d’intérieur. On note ce pantalon zipé, ces vestes surdimensionnées ou encore ces gilets au style patchwork.

Givenchy

Riccardo Tisci a, pour cette saison automne hiver 2017, dévoilé une collection homme qui a pris la forme d’un véritable hommage à la culture des tribus natales étasuniennes. Une collection caractérisée par ces portraits d’indiens d’Amériques se dessinant sur des t-shirts, le tout sublimé par ces tricots au style exclusivement colombien.

Dior Homme

Kris Van Assche a dévoilé une bien surprenante collection en cette froide saison. Cette dernière se dévoile telle une inclination à de nouveau imaginer l’ancien tel ce costume qui, par sa couleur, peut se révéler des plus classiques mais qui se voit comme « mis à jour » avec ces divers effets fortement travaillés. Un aspect qui se rythme par ces divers accessoires et cette présence de matières spécifiques qui vont se révéler sous de nouvelles silhouettes. Fourrure de renard, allant jusqu’à un bleu transcendant, cette collection se révèle tape à l’œil. Ce que l’on note particulièrement ce sont ces pièces où s’affichait l’écrit “they should just let us rave”, sous un portrait de Christian Dior. 

Balmain Homme

Olivier Rousteing a rythmé, pour cette saison, son défilé par le biais d’iconiques pièces aux allures militaires notamment par ces emblématiques motifs de camouflage, mais la particularité de cette collection ne s’arrête point là; c’est sous une ambiance années 80 que cette dernière se dévoile, le tout sous diverses matières tels ce velours peluche, ce cuir d’alligator coloré aux allures hypnotisantes, ainsi que sous diverses nuances comme ce brillant éclatant, cet accent d’or ou encore ce blanc immaculé, le tout se révélant à travers ces coupes minutieusement travaillées. Une véritable valse de bon goût à l’image de la Balmain Army.

Hermès

Véronique Nichanian a offert une image de l’homme assuré à travers ces pièces de la collection automne hivers 2017 de l’iconique maison de prestige qui n’est autre qu’Hermès. Une collection qui se pare de coupes aiguisées, classiques qui se révèlent elles même à travers une palette de couleurs saisonnières tels ces gris et ces bruns vivifiants.

Lanvin

Pour cette collection, la maison Lanvin ajoute à ses caractéristiques une certaine inspiration « street ». La construction raffinée de ces silhouettes réputées de la maison sont toujours bien ancrées, s’y ajoute cependant cette nouvelle inspiration : on note ces pièces ultra-fonctionnelles s’affichant dans la catégorie de vêtements street avec pour exemples ces vestes à capuches ou ces parkas, l’alliance de ces deux styles se dévoile particulièrement à travers ces manteaux qui s’allient quelques fois avec ces écharpes aux importantes écritures.

Kenzo

Carol Lim et Humberto Leon ont quant à eux été inspirés par “arctic surfing”, une saison qui est sans aucun doute à l’image du style Kenzo notamment par les couleurs insistantes dont la collection témoigne : on note ces vestes de ski à l’allure vibrante, ces pull-over à col roulé bloc color qui vont jusqu’à enrober la tête, un chic futuriste et rétro qui en dit long sur la mentalité de la marque. N’oublions pas ces anoraks superposés, recouverts d’une autre pièce d’un style tout à fait différent, c’est un véritable jeu de superpositions qui caractérise cette collection.

related news

l'actualité du luxe vient à vous