social
mode-femme
Partager cet article

mode-femme NYFW Calvin Klein : Ce que l’on retient du premier défilé de Raf Simons

Date : 17 février 2017
Auteur :

C’est en ce 10 février que la Fashion Week de New York s’est ouverte, inaugurée par le premier défilé Calvin Klein sous Raf Simons, ce dernier ayant dernièrement été nominé directeur artistique de l’iconique marque. Un défilé présentant une collection homme/femme sous le signe de l’Amérique et de son caractère hétéroclite, une collection de caractères soulignée par le décor lui même imaginé par Sterling Ruby.

C’est une véritable oeuvre d’art : le décor signé Sterling Ruby, artiste renommé étant aussi un ami du créateur, situé au 205 W39 souligne la spécificité de ce défilé. « Sterling Ruby imagined America », une véritable oeuvre permanente qui révèle cette volonté dont témoigne Raf Simons d’assembler le monde de l’art et celui de la mode. On pouvait observer ces morceaux de tissus et de fils qui s’évadaient du plafond, sans oublier ces sceaux en métal qui contenaient ces battes de Baseball, un véritable hommage à l’Amérique qui s’émanait de l’atmosphère.

La collection, quant à elle, se déclinait sous une réinterprétation des stéréotypes américains : on note dans un premier temps ces tenues à l’allure sportwear, color block faisant directement échos aux équipes sportives made in US. « 205 », soit le numéro du la rue où se trouve le siège Calvin Klein, se dévoilait sur le col des pulls. Nous voilà ensuite dans l’univers du tailloring et du costume classique Wall Street jusqu’au cowboy déviant dans le cliché avec son jean et ses santiags, sans oublier sa veste de shérif et même encore ce jeune premier sortant tout droit du Lauréat. Ce qu’on retient aussi tout particulièrement de cette première collection par Raf Simons, c’est cet iconique style Upper East Side se révélant sous un véritable jeu de transparence, ces manteaux en PVC qui se dévoilent sur de la fourrure ou étant pour certains brodés de plumes. Hommes comme femmes se dévoilent parés d’un pull varsity transparent, allure faussement sage, ce trench doublé d’un tissus plastifié transparent, ce look Brooke Shields qui se décline au masculin. C’est une véritable diversité culturelle qui s’émanait de ce défilé, là est sa spécificité hétéroclite. On peut alors conclure que oui, pour cette première collection au sein de la maison Calvin Klein, Raf Simon a su séduire son public.

related news

l'actualité du luxe vient à vous