social
horlogerie
Partager cet article

horlogerie Montre Subphotique Triton : La légende renaît 50 ans après

Date : 25 décembre 2015
Auteur :

Présentée début Novembre 2015, c’est avec une certaine émotion que les deux repreneurs de la marque (Jean-Sébastien Coste et Philippe Friedmann) ont dévoilé cette montre, censée marquer le retour de la firme après de longues années d’absence.

Triton, marque de montres destinées aux amoureux de la plongée, refait surface après 50 ans d’attente et la sortie de la Spirotechnique en 1963, qui était à l’époque plus chère que la désormais célèbre Rolex Submariner (dont vous pouvez apercevoir son édition « No Date The Phantom »)

première chose qui nous frappe au premier regard: la forte ressemblance avec son aînée. Certes, ce nouveau modèle bénéficie d’une taille légèrement supérieure (40 mm à la carrure, 41 mm à la lunette pour la Subphotique pour 36-37mm concernant la Spirotechnique). A l’époque, un brevet avait été déposé par Triton eux-mêmes concernant un nouveau modèle de protège-couronne qui avait pour but de sécuriser la couronne et ainsi d’éviter des accidents de plongée aux conséquences mortelles en cas d’accrochage (comme cela peut arriver avec des rochers ou corail). Ce fût également la première montre pouvant descendre à plus de 200 m, performance qui était un véritable exploit pour des montres qui arrivaient péniblement à résister à la pression sous-marine.

 

spirotechnique

Montre Spirotechnique de Triton, premier modèle à atteindre 200 mètres de profondeur

 

Fabriqué en acier 916L, ce nouveau modèle a la particularité d’être réservé aux poignets solides, car la densité de cet acier pourrait être désagréables à porter pour certains hommes. Équipé d’un verre en saphir (contrairement à la Spirotechnique qui n’utilisait qu’une simple protection en plexiglas), ce modèle dispose d’une valve à hélium et incorpore également un système qui garantit l’évacuation de ce gaz, qui peut générer des surpressions en cas de plongée en cloche. Ces technologies de pointe permettent à la Subphotique de plonger jusqu’à 500 mètres de profondeur et tire son nom de ses performances incroyables (Subphotique est un néologisme qui décrit la zone maritime en dessous de laquelle la lumière disparaît, à environ 200 mètres). Enfin, afin d’assurer sa qualité de fabrication et sa fiabilité, cette collection est assemblée et contrôlée en Suisse, par l’un des partenaires de Patek Philippe et Richard Mille.

 

Série garantie 5 ans horloger et limitée à 500 exemplaires, 2 modèles seront proposés afin de faire aux plus nombreux d’entre nous: un modèle au bracelet gomme vendu 4950€, un autre au bracelet alligator, vendu quant à lui 5350€. Vous pouvez admirer ce véritable classique de l’horlogerie au travers de la galerie de photos ci-dessous.

 

 

related news

l'actualité du luxe vient à vous