social
mode-femme
Partager cet article

mode-femme Louis Vuitton x Jeff Koons : Une collaboration mêlant le monde de l’art et de la mode

Date : 12 avril 2017
Auteur :

L’emblématique malletier révèle en cette saison une surprenante collection de sac nommée « Masters ». Des créations qui naissent d’une collaboration avec l’artiste américain Jeff Koons et qui promettent un fort impact au sein du monde de la mode et de l’art.

La maison française manifeste un certain interêt pour le vaste monde qu’est celui de l’art, notamment par la création de la Fondation Louis Vuitton, ayant pour créateur l’architecte Frank Gehry ou encore via le dernier défilé automne-hiver 2017/2018 qui s’est dévoilé au sein du musée du Louvre. De plus, ce n’est pas la première fois que la maison revisite ses collections en collaboration avec des artistes : on note Richard Prince, Yayoi Kusama, Takashi Murakami, Stephen Sprouse, Cindy Sherman, James Turrell, Daniel Buren sans oublier Olafur Eliasson. En ce mois d’avril, c’est avec une figure majeure de l’art contemporain que la maison s’exprime, cette figure n’étant autre que Jeff Koons.

« Parce qu’il est un artiste, il prend le pouls de son temps, capte mieux que d’autres le zeitgeist. Certes, son travail suscite le débat… surtout en France. Mais quand il expose à Beaubourg en 2015, il crève tous les records. Il y a les bien-pensants et le peuple. Et c’est le peuple qui vote. » Assure Michael Burke. Une collection qui saura, en effet, faire parler d’elle : cette dernière se pare de tableaux de la « Gazing ball », soit cette série de reproductions peintes à la main d’oeuvres de grands maîtres dont les noms sont explicitement appliqués sur les sacs emblématiques de la marque : Van Gogh, Léonard de Vinci, le Titien, Rubens ainsi que Fragonard sont à l’honneur.

On ne passe pas à côté de l’accessoire de sac qui se révèle sous une forme de lapin, soit le célèbre Rabbit qui reflète cette signature de l’iconique créateur Jeff Koons. La surprise ne s’arrête pas là, l’artiste new-yorkais a aussi réinterprété l’iconique monogram Louis Vuitton et ce, en dévoilant les initiales sous une allure métallisée ou même dorée ; il faut savoir que la maison française n’avait auparavant jamais autorisé une quelconque modification concernant sa célèbre signature.

 

 

related news

l'actualité du luxe vient à vous