social
mode-femme
Partager cet article

mode-femme Gucci : Leurs prévisions pour l’année 2016

Date : 7 juillet 2016
Auteur :

Depuis 18 mois, la Maison Gucci enregistre une hausse de ses ventes. Le PDG du groupe Kering, François-Henri Pinault, a fait un point sur cette croissance et annonce également les ambitions de la marque à l’avenir. Les projets de Gucci ont été annoncés à Londres où le PDG du groupe a réuni tous les investisseurs de Kering afin de présenter ces nouvelles réjouissantes.

Ce ne sont que des bonnes nouvelles qui ont été annoncées puisqu’en 2014 un recul du chiffre d’affaires de la marque avait été constaté, après un ralentissement de sa croissance en 2013. A la vue peu réjouissantes de ces chiffres pour la Maison italienne, François-Henri Pinault avait donc décidé de prendre de nouvelles mesures afin de relancer la croissance de la griffe transalpine où les 11 000 employés à travers le monde ont travaillé dur pour y parvenir. Une des mesures phares de la marque avait été de se séparer de Frida Giannini, l’ancienne directrice artistique mais aussi de l’ancien PDG, Patrizio di Marco.

Ces différents changements qui s’opèrent depuis 18 mois prennent donc du temps et ne peuvent être réalisés à court terme, puisque il faut attendre l’arrivée graduelle des nouvelles collections en magasin, ce que l’actuel PDG Marco Bizzari a tenu à souligner. Ce renouveau de la marque permet de démarrer l’année 2016 sur de bons résultats. Marco Bizzari a trouvé la clé de cette progression notamment grâce au succès de la direction artistique d’Alessandro Michele, révélation artistique de cette année qui ne cesse de surprendre avec ses créations originales et colorées qui attirent une clientèle plus jeune (le nombre de nouveaux clients de moins de 35 ans a progressé de plus de 50% ),

La Maison compte à l’avenir presque doubler son chiffre d’affaires, avec un objectif de 6 milliards d’euros contre un chiffre d’affaires s’établissant à 3,9 milliards d’euros en 2015 . De plus, la marque souhaite élargir sa base de clientèle en proposant des bagues, des coques de téléphone ou encore des bandeaux en soie, mais elle désire également faire progresser le taux de ventes au mètre carré dans ses boutiques en propre – aujourd’hui compris entre 20 et 25 000 euros – de 50% dans toutes les régions. En matière de e-commerce, la marque a pour objectif de tripler le volume de ses ventes sur internet. Des ambitions à la hauteur du potentiel de cette maison phare de Kering.

related news

l'actualité du luxe vient à vous