social
mode-femme
Partager cet article

mode-femme Dolce & Gabbana : Le luxe à l’Italienne

Date : 5 septembre 2016
Auteur :

Dolce & Gabbana, la mode à l’italienne, les deux créateurs à la soif de se faire un nom aussi conséquent que Coco Chanel ont clamé le Made in Italy leur valant leur savoir-faire et leur popularité bien méritée.

Les deux créateurs, Domenico Dolce et Stephano Gabbana, n’avaient qu’un seul souhait : être le Chanel Italien. Présents au près de la célèbre actrice italienne Sophia Loren, les deux artistes marquent une soirée mémorable à Naples, la guidant jusqu’à son trône de bois doré qui l’attendait, sur le parvis de San Lorenzo Maggiore. « Sei la più bellissima, sei napoletana e sei nostra regina ! » (« Tu es la plus belle, tu es napolitaine et tu es notre reine! »). De là, cette procession païenne, où toutes les femmes sont vêtues de petites robes noires et capes brodées, cette mode, qui fait hommage à Sophia et ces 99 modèles signés Dolce & Gabbana. Suivi de 4 jours, fêtant la marque et sa réussite sous le nom d’Alte Artigianalita accueillant 300 fidèles clientes de la marque, aussi bien pour les femmes que pour les hommes, dans le cadre du castel dell’ovo (tailleur italien renommé) avec un hommage à James Bond.

C’est un événement de la démesure qui est offert à ses hommes et femmes, fervents de la Maison de mode italienne, allant de la mère à la grand-mère, du père au fils, il réunissait tout le monde généreusement pour montrer la grandeur et la puissance, avec champagne à volonté mais aussi feu d’artifice. C’est suite à l’annonce de la collection de prêt-à-porter que Gabbana a annoncé leur envie folle d’être le Chanel italien, associé aux questions : « une prise de risque? Une provocation? », ce à quoi il répondait « De quoi aurions-nous peur? ». Leur ambition paraît tout à fait réalisable avec 332 boutiques, une affaire qui à su se faire un nom parmi les plus grands, fondée en 1985, un chiffre d’affaire dépassant le milliard d’euros en 2012, puis 1,19 milliard en 2015. C’est grâce à ce duo très solide et professionnel que la Maison est lancée dans les années 80 dont ils sont les seuls propriétaires, ils démarrent sur les chapeaux de roue après une mauvaise première saison et offrent la qualité du « Made in Italy ».

Ils se lancent alors dans l’image de la Péninsule, qui est resté leur leitmotiv, ce qui veut dire avoir des essentiels dans toutes leurs collections, des accessoires phares habillant leurs tailleurs et petites robes noires. Mêlant extravagance et expérimentation, le duo ne manque pas de célèbres personnalités afin de représenter leur marque avec en premier lieu Sophia Loren pour leur parfum Dolce, suivie par Monica Belluci et Madonna. « Chez Dolce Gabbana, nous sommes plus dans l’explosion de joie que dans le demi-sourire. Nous revendiquons une authenticité souriante, un lifestyle plein de vie », affirme Stefano Gabbana, s’inspirant des rois normands de Sicile, les dancing des années 50, les pêcheurs de Capri, en bref leur inspiration débordante ne connait pas de fin. Sans oublier leurs nombreuses collaborations et innovations de produits avec les voitures pour Citroën, les réfrigérateurs avec Smeg, les glaces avec Magnum, les lunettes et les parfums. En 2010, ils créent Alta Moda, la couture, au lieu de la seconde ligne D&G, ainsi qu’une branche joaillerie Alta Giolleria et une branche masculine Alta Sartoria et la Maison n’en ressort que plus forte.

Une Maison de mode qui a su avancer avec son temps et fut la première marque à peser l’influence des blogueurs et à les avoir invité au premier rang de ses défilés et n’hésite pas à choisir parmi la nouvelle génération, les personnalités les plus influentes sur les réseaux sociaux. Ces deux hommes ne sont pas que des créateurs, mais aussi des business man à coups sûrs, créateurs et business women c’est ce qui fit de Gabrielle Chanel, Coco Chanel.

related news

l'actualité du luxe vient à vous