social
mode-femme
Partager cet article

mode-femme Dior Prêt-à-Porter Printemps-Été 2018 : Une collection à l’honneur de Niki de Saint Phalle

Date : 2 octobre 2017
Auteur :

En cette semaine de la mode parisienne, Maria Grazia Chiuri a présenté une collection Prêt-à-Porter Printemps-Été 2018 à l’honneur d’une figure iconique qui aura bien marquer l’histoire de la maison Dior : Niki de Saint Phalle. 

Le fils directeur de la saison Printemps-Été 2018 signée Dior, ce fut cette série de photographies de Niki de Saint Phalle retrouvées au coeur des archives de la maison par Maria Grazia Chiuri. Parmi elles, l’artiste figure à dos de chameau ou, tout simplement, pose pour Dior durant les années Marc Bohan, ce grand couturier qui aura passé une trentaine d’années à la tête de la maison. Niki de Saint Phalle, c’était cette figure qui s’avérait être à l’image de la beauté de son temps : menue et forte, adolescente plus qu’androgyne, elle s’affirmait sous un style vestimentaire à l’allure iconique et personnelle. C’était aussi ce personnage qui, au temps de l’émancipation de la femme, s’affirme au sein du monde de l’art : une vie digne d’un roman qui aura inspiré plus que jamais Maria Grazia Chirui, directrice artistique des collections féminines.

La question féministe se dévoile toujours plus forte au coeur des collections Dior depuis que l’ancienne créatrice de chez Valentino s’est emparer des rennes de la maison ; l’image de Niki de Saint Phalle rappelle tout particulièrement ce rapport de la femme au titre d’artiste dans les années 1970 : ces femmes qui sont parvenue à transgresser avec une élégance digne le discours traditionnel masculin au coeur de l’histoire de l’art comme de la mode. Ainsi, ce sont ces sculptures de femmes hors normes, les « Nanas », ou encore les dragons, les coeurs bariolés mais aussi l’arbre de l’amour, le Jardin des Tarots, soit ces oeuvres signées Niki de Saint Phalle qui se transforment en de fines broderies éclatées, en des motifs ou encore en de superbes mosaïques de miroirs au sein du tout dernier défilé Dior. La palette ne manque pas d’être fidèle au style de l’artiste : rouge, vert, bleu, jaune… cette dernière se dévoile colorée malgré un noir dominant : ce sont des pièces à l’allure éclatante qui s’élancent sur le podium, des pièces qui se parent de dentelle, de cuir, de soie ou même de plastique.

Cependant, ce n’est pas tout : la collection Printemps-Été 2018 a aussi pour inspiration les emblématiques pièces imaginées par Marc Bohan lorsqu’il était à la tête des créations Dior : on note ces petites robes et combinaisons, souvent associées à ces jupes amples ouvertes à l’avant, ces pantalons qui se s’allient avec des vestes ou avec des sahariennes associés à des chemises masculines aux fines rayures ou d’un blanc doux et romantique, mais surtout ces motifs aux gros pois ou ces carreaux noir et blanc.

Ainsi, c’est à travers l’univers effronté des années 1960 et ses puissants changements féminins que la collection Prêt-à-Porter Printemps-Été 2018 de la maison Dior fait référence : ce temps qui aura fait évoluer la mode tout comme le monde contemporain.

related news

l'actualité du luxe vient à vous