social
mode-femme
Partager cet article

mode-femme Dior Couture Printemps-Été 2017 : Un défilé d’exception à Tokyo

Date : 19 avril 2017
Auteur :

Maria Grazia Chiuri a révélé en ce 19 avril un défilé d’exception sur les hauteurs de Tokyo à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle boutique Dior : une véritable valse de créations à l’image de la maison française et de la culture japonaise.

À l’occasion de l’inauguration de sa nouvelle boutique au sein du nouveau centre commercial « Ginza Six » imaginé par l’architecte Yoshio Taniguchi à Tokyo, la maison Dior a dévoilé un somptueux défilé révélant ainsi la collection Couture Printemps-Été 2017 sur le rooftop de ce bâtiment au luxe imparable.

Cette inauguration n’est cependant point le seul facteur de ce défilé d’exception : le Japon fut pour Christian Dior grande source d’inspiration. En 1953, il dessine la robe Jardin Japonais qui aura su marquer l’histoire de la mode. Ainsi, Maria Grazia Chiuri, la directrice artistique des collections femmes, s’est inspiré de cet univers sur les pas de l’iconique couturier en plus sa considération pour les fleurs, « Après la femme, les fleurs sont les créations les plus divines. Elles sont si délicates et si charmantes, mais il faut les employer avec soin. » assure t’il.

Le décors du défilé, quant à lui, s’est dévoilé tel un labyrinthe et pour cause, c’est cette image de jardin secret qui guide Maria Grazia Chiuri au sein de la maison Dior ; un voyage qui se pare de fleurs, de plantes et d’images allégoriques. Sur ce podium enchanté, se révèle ces robes fluides en motifs d’oiseaux et de fleurs, ces robes du soir aux couleurs changeantes, aux allures poudrées qui se parent de tulles sur lesquelles s’installent de délicates fleurs. On note cette transposition de formes, de coupes qui donne naissance à la majestueuse silhouette Dior, cette dentelle à l’allure décousue remontée qui s’ajoute à ce jeux de tissus, ces étoiles brodées à la teinte or, ces symboles des tarots peints à la main habillant les pans des robes longues … ainsi se dévoile une véritable série d’oeuvres d’arts. La féérie ne se limite pas à la robe en elle même, de superbes tenues de soirée aux allures masculines viennent parer le catwalk et font alors échos à cette féminité contemporaine. On note le tailleur bar qui se dévoile sous une allure décomposée prenant la forme d’une cape, ces jupes-culottes généreuses et plissées à la fine touche satinée, ou encore ce manteau Domino et sa majestueuse capuche de velours noir.

À l’occasion du live show de ce défilé d’exception, la créatrice a souhaité imaginer des créations supplémentaires soit huit modèles de prêts-à-porter exclusivement disponibles au centre commerciale Ginza Six, des créations dont s’émane l’univers du Soleil-Levant : l’iconique robe Jardin Japonais refait surface, elle se pare de ce motif cerisier en fleur, de sublimes robes fluides, des vestes fines jusqu’aux manteaux, sur lesquels se dessinent ces emblématiques motifs fleuries. Un défilé dévoilant des créations à l’image de la maison française comme à la rencontre de l’univers japonais.

related news

l'actualité du luxe vient à vous