social
montres-femme
Partager cet article

montres-femme Badollet Tourbillon Stellaire : Des matériaux rares au service du temps

Date : 2 septembre 2014
Auteur :

Il y a quelques montres faites de fragments de météorites, comme nous l’avons vu avec Louis Moinet et sa Meconograph Qatar. C’est maintenant au tour de l’horloger Suisse Badollet de présenter son Tourbillon Stellaire Exceptionnelle au Baselworld. Cette montre est fabriquée à partir de météorite, non pas entièrement, mais sa plaque de base ainsi que le pont supérieur de la cage du tourbillon.

Le cadran est incrusté d’une multitude de diamants éblouissants accompagnés des aiguilles des heures et des minutes bleuis ainsi que du tourbillon à six heures.
Le boitier de 44 millimètres en or blanc enduit de palladium protège le mouvement mécanique à remontage manuel BAD1630 composé d’un total de 27 rubis et est recouvert de 1600 diamants de qualité VVS1 pour un total de 13 carats. Il est étanche jusqu’à 30 mètres et porte une réserve de marche de 120 heures uniquement visible sur le dos de la montre. Le mouvement ajouré richement décoré dispose de la plaque fabriquée à partir d’une météorite avec une cage de tourbillon en olivine et des ponts en aluminium et en lithium dessinés à la main. Tout le système en mouvement est visible au travers de son fond en glace saphir.
Le fragment de météorite utilisé pour ce modèle provient de la météorite du Cape York qui a atterri dans la baie de Melville à l’ouest du Groenland, il y a environ 10.000 ans. Elle fut une partie importante de la vie quotidienne des Inuits natifs qui l’ont utilisé pour fabriquer des pointes de flèches, des harpons et des couteaux.

related news

l'actualité du luxe vient à vous